Poèmes

Poème sur le Prophète PSL : 25 – LE MAJESTUEUX

Bismilahi Rahmani Rahimi Rien que Ta démarche témoigne de ce titre, Ton regard, Ta parole, Tes gestes et comportements étaient majestueux. De Ta naissance à...

Poème sur le Prophète PSL : 24 -UN HOMME D’HONNEUR

Bismilahi Rahmani Rahimi Ya Seydal Bachar (PSL) ! Tu personnifies la grandeur et la noblesse, Tu as toujours été véridique et juste, jamais Tu n’as...

Poème sur le Prophète PSL : 23 -MOHAMED NASIR (PSL)

Bismilahi Rahmani Rahimi Ya Mohamed Nasir (PSL), Tu as été choisi par celui qui ne se trompe jamais, bien que jamais au plus grand jamais,...

Poème sur le Prophète PSL : 22 – MOHAMED MAHI (PSL)

Bismilahi Rahmani Rahimi Je suis convaincu, persuadé et même sûr, Ya Seydana Mohamed (PSL), que Tu caractérises la pitié et la porte de secours du...

Poème sur le Prophète PSL : 21 – MOHAMED CHAFI PSL

Bismilahi Rahmani Rahimi Ya Mohamed Chafi (PSL), Tu es le docteur des docteurs, Tu guérissais Tes compagnons rien qu’avec Ta douce main, Tu effaçais leurs...

Poème sur le Prophète PSL : 20 – SEYDINA MOHAMED PSL

Bismilahi Rahmani Rahimi A quarante cinq ans, je n’arrive toujours pas à m’habituer encore moins à rester de marbre au son de ce nom qui...

Poème sur le Prophète PSL : 19 – LES CIEUX CHANTENT

Bismilahi Rahmani Rahimi Rahmani Rahim Malikoul Khoudousse Assalamou Mouminou Al Mourayminou Azizoul Diabarou Moutakabir. Puis-je Te quémander de murmurer mes écrits et de donner l’ordre...

Poème sur le Prophète PSL: 18 – SA MAJESTÉ

Bismilahi Rahmani Rahimi Majestueux dans tous les sens du terme et dans tous les domaines, humainement et spirituellement, tout est parfait en Toi. Les couronnes...

Poème sur le Prophète PSL : 17 – IL EST UNIQUE

Bismilahi Rahmani Rahimi Il marchait sans se retourner car voyant à l’arrière comme à l’avant. Aucun insecte n’osait atterrir sur Son noble corps. N’ayant ni...

Poème sur le Prophète PSL : 16 – MOHAMED HAKÎM :...

Bismilahi Rahmani Rahimi Ya Mohamed Hakîm (PSL), jamais Tu n’as été perturbé par les événements, nous ne T’avons jamais vu affolé, l’air confus ou apeuré...
Close